Articles

Lauréat de l’entreprise responsable remis à « Les Bois de plancher PG »

 

Concours en développement durable de Lotbinière (2e édition)

Une trentaine de personnes, dont plusieurs élus municipaux, étaient présentes au dévoilement du lauréat de la 2e édition du concours en développement durable de Lotbinière qui s’est tenu dans le cadre d’un 5 à 7, le jeudi 30 mars à Laurier-Station.

« Ce concours a été mis en place afin d’encourager et de reconnaître la contribution des organisations de Lotbinière qui ont des pratiques responsables. Pratiques, dont il est prouvé qu’elles permettent de mieux performer à moyen et long terme », a indiqué Mme Sylvie Drolet, directrice générale de la SADC de Lotbinière.

En plus d’une plaque reconnaissance, le lauréat bénéficiera d’une campagne de promotion de ses actions d’une valeur de 1 000 $.

Au total, 12 organisations situées dans 8 municipalités différentes de la MRC ont déposé des projets.  Il s’agit de : Bernard Breton, Les Bois de plancher PG,  Cétal, CPE L’Envol de Lotbinière, Les entreprises Si-Mart, Fonderie Bibby Ste-Croix, MRC de Lotbinière, Municipalité de Sainte-Croix, Portes Garex, ToutCru, La Vallée Bleue et Le Verger de Tilly. 

Le lauréat :  Les Bois de Plancher PG 

Prix Coup de cœur :  Cétal

Le lauréat :  Les Bois de Plancher PG 

L’entreprise fabrique des planchers de bois franc et offre une gamme de plus de 5 000 produits distincts.
Beaucoup d’efforts ont été mis dans le développement de nouveaux produits et de processus de fabrication
dans le but d’abord de diminuer l’utilisation d’arbres, restreindre les rebuts et par la suite recycler les
matières non utilisées à d’autres fins. Les derniers nés sont des planchers de bois présentant des
imperfections et l’écoconception de bois de mur utilisant les rebuts de ces planches.

Ces projets ont amené des résultats appréciables au niveau de l’accroissement du rendement matière.
Ces nouveaux produits responsables lui ont permis également de développer de nouveaux marchés. Sur
le plan social, l’entreprise a implanté une application « POKA » pour aider à la formation et au transfert du
savoir-faire sur iPad.

Madame Hélène Garneau, des Bois de plancher PG, était émue et heureuse que son entreprise reçoive cette reconnaissance. « C’est une fierté pour nous de recevoir ce prix, notre engagement en développement durable fait partie de notre ADN. Au plan social, nous sommes vraiment fiers d’avoir intégré l’application « POKA » comme un outil de transmission des connaissances, de procédures et de communication à tous les employés », mentionne Mme Garneau.

Prix Coup de cœur :  Cétal

Le président de la SADC de Lotbinière a indiqué que les membres du jury tenaient à souligner les actions d’une deuxième entreprise. Ainsi, un prix « Coup de coeur » a été décerné à l’entreprise Cétal située dans la municipalité de Laurier-Station. L’entreprise d’économie sociale est une entreprise adaptée, faisant partie du Conseil québécois des entreprises adaptées qui ont comme particularité d’employer des personnes handicapées que l’on qualifie de productives, mais non compétitives en entreprise régulière. Elle fabrique des câbles et harnais électriques, des palettes et caissons de bois, et peut exécuter différents travaux de sous-traitance industrielle.

Cétal collabore avec différentes parties prenantes dans la création de divers plateaux de préemployabilité. L’entreprise fait aussi partie d’un projet pilote visant à fournir une expérience de travail à 5 stagiaires qui ont accès à des formations et un accompagnement hebdomadaire pour les aider dans leur intégration au monde du travail. Par ailleurs, l’entreprise réalise son mandat tout en offrant des produits de qualité et en donnant une seconde utilisation aux matières restantes de bois, de carton, de cuivre et de plastique.

M. Olivier Boisvert et Mme Rachel Gaudet Chamberland étaient très fiers de cette reconnaissance. « L’équipe de Cétal travaille avec beaucoup de motivation pour permettre aux employés qui ont des limitations fonctionnelles de se réaliser pleinement sur le marché du travail. Nous sommes très heureux de recevoir cette reconnaissance », a ajouté Mme Gaudet Chamberland.

« Nous vous encourageons à poursuivre vos efforts, car une troisième édition du concours sera lancée d’ici deux an », conclut Mme Drolet.

Annonce d’un projet

La SADC a profité de l’événement pour annoncer son implication dans un projet de reconnaissance des organisations sur le marché volontaire du crédit carbone. Il s’adresse aux entreprises qui ont réduit leurs GES en lien à des projets associés à l’efficacité énergétique, à la conversion énergétique ou au détournement des matières organiques d’un site d’enfouissement.