Travailler en équipe avec la nature

L’exemple de la Ferme Maraîchère Deschênes

L’année 2020 a permis de mesurer l’importance de l’autonomie et la sécurité alimentaire dans notre région. Bien plus d’une mode passagère, l’achat local s’avère une façon de reprendre en main son alimentation, de réduire son empreinte environnementale et de former une communauté plus vivante, solidaire et durable.

Visitez les producteurs d’ici qui se feront un plaisir de vous faire connaître leurs produits et vous expliquer leurs méthodes de production. Ci-dessous, des histoires et des visages derrière une ferme de Val-Alain.

À la Ferme Maraîchère Deschênes, tous mettent la main à la pâte : papa, maman, les trois garçons… ainsi que les vaches, les canards, les poules, les abeilles… bref, tout ce qui y vit et y pousse! Bienvenue sur une ferme où on pratique l’agroécologie.

Peu connue au Québec, l’agroécologie consiste à favoriser la diversification, l’autonomie et la résistance aux changements climatiques par divers moyens. L’idée est de laisser la nature suivre son cours, travailler avec elle plutôt que de tenter de la contrôler. « On utilise peu de choses de l’extérieur à part les semences parce que ça demande beaucoup de travail de les faire soi-même », explique Cindy Morel.

Cultiver et partager

Sur la terre de 72 âcres située à Val-Alain, 30 000 pieds carrés sont consacrés au potager où y pousse notamment de l’ail, une spécialité de la ferme. La famille Deschênes travaille aussi à aménager la partie boisée de sa terre, notamment pour régénérer l’érablière. Il y a même un moulin à scie où les billots de bois sont transformés en poteaux de clôture.

Les animaux sont élevés en liberté. Les oies et poules travaillent au jardin où elles mangent les insectes parasites et aèrent la terre en picorant. Les vaches broutent sous les pommiers, éliminant ainsi les herbes où pourraient s’installer les parasites qui causent la tavelure sur les pommes. Elles se promènent également dans le boisé où les vaches en gestation vont même mettre bas.

Les bêtes contribuent aussi à enrichir le sol grâce au fumier qui est composté. Et elles se chargent de manger les surplus et résidus de fruits et légumes. Rien ne se gaspille sur la Ferme Maraîchère Deschênes!

Une diversité de légumes, principalement patrimoniaux puisque ce sont les mieux adaptés à notre climat, y sont cultivés. Les abeilles de Floramiel se chargent de la pollinisation des plants du potager.

L’irrigation des plants se fait avec un système goutte à goutte installé sous des toiles noires. Alors que les toiles contrôlent la pousse des mauvaises herbes, l’arrosage directement sur les racines diminue la consommation d’eau et aide à préserver le feuillage du mildiou, un champignon qui prolifère à l’humidité.

Lutte naturelle aux ravageurs, engrais vert, préservation et enrichissement de la biodiversité, promotion de l’agriculture saine et responsable : visitez la ferme pour en apprendre plus. Profitez-en pour saluer Melman le lama qui, à ce qu’on nous a dit, se promène parfois du côté du jardin pour donner un coup de main!

Les Mois Goûtez Lotbinière: votre guide pour manger local
De septembre à novembre, différentes actions de promotion ciblant l’information sur les multiples avantages économiques, sociaux et environnementaux de l’achat local, la sensibilisation à une consommation plus responsable et l’accompagnement dans les changements d’habitudes sont proposés aux consommateurs. C’est dans ce contexte que le présent article a été rédigé.

Vous trouverez ICI, quelques exemples d’activités réalisé dans le cadre des Mois Goûtez Lotbinière. Les participants auront la chance de gagner le livre Manger local de Julie Aubé ou le livre Miss Conserves de Sabrina Thériault. Un guide Manger local tout au long de l’année sera également rendu disponible au cours du mois de septembre.

Trouvez les entreprises agroalimentaires près de chez vous et les activités à venir sur le site Goûtez Lotbinière.

Les actions en lien avec les “Mois Goûtez Lotbinière” sont possibles grâce à une collaboration entre Demain LotbinièreGoûtez Lotbinière , PDZA de Lotbinière et la SADC de Lotbinière.

 

La SADC est fière d’encourager l’adoption de pratiques responsables !

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *